n 2 : Bronco Billy
number 1 : Sisyphe
premières nav
n 2 : Bronco Billy
la vie sauvage
un rêve réalisé
number 3 : Ilanoo
entrainement
l'annexe

ma petite aventure: saison 2

La sirene neuve était hors de prix. Un OVNI 28 de 11 ans, déniché à Dieppe au nom étrange de Bronco Billy, dont l'origine est restée un mystère, a parfaitement fait l'affaire.

Saut considérable dans le confort, malgré seulement 70 petits centimètres de plus (et presque autant en largeur): moteur in board, toilettes, electricité, un peu d'électronique (loch-speedo, sondeur, VHF), enrouleur de génois, spi.

Saut également dans le sentiment de sécurité : l'alu c'est peut être triste (une fois l'effet du polissage passé) et froid, mais cela respire le costaud. Une jolie mise sur les cailloux après un dérapage nocturne lors d'un fort coup de vent à Bréhat (et une erreur du capitaine) en a donné une preuve explicite.

La sirene avait raison: fini le bricolage permanent et obligatoire. La seule grosse intervention a été, après 10 ans d'usage intensif (c'est à dire 20 ans après la mise à l'eau initiale, on croit réver...), d'enlever le revètement de pont sous lequel apparaissait un peu de corrosion et de refaire la peinture (quoique l'on ait navigué sans rien sur le pont pendant 2 ou 3 saisons). Bon OK, l'aspect général à l'extérieur n'était pas pimpant.

Et last but not least, le dériveur intégral... Dans une région à marée et nombreux mouillages, cela change tout. Trouver les passes en titillant le fond avec la dérive qui sert d'alarme, aller poser l'ancre avec de l'eau aux genoux, le bonheur. Et même sans se poser, mouiller encore plus au fond de l'anse, c'est en général être encore mieux abrité (des éléments et du monde).

Une éolienne, un petit chauffage à air pulsé et pétrole, un decca puis un GPS, un pilote à la hauteur de la raideur de la barre, et c'est reparti de plus belle... le même bassin de navigation qu'avec Sisyphe, étendu à la Hollande et ses canaux, mais avec plus d'autonomie et de tranquillité d'esprit. Et puis enfin la réalisation d'un vieux mythe : le tour de l'Ecosse : mer d'Irlande, le canal Calédonien, retour par la mer du nord.

le yacht

la technologie s'incruste

si c'est pas beau...

fini le portant mollasson

ovnibus
12/12/09